Innovations et rentrée de l’impression 3D 2016

Cette rentrée 2016 est riche en nouveaux matériaux d’impression 3D à technologie additive. En effet nous voyons l’arrivée sur le marché de filaments tels que l’Apollox, le cheetah, le HD Pla ou encore l’ExcelFil Evo.

 


FormFutura : L’Apollox et le TitanX

apollox-noir-175mmApollox est un filament  ASA (Acrylonitrile Styrene Acrylate), un matériau beaucoup utilisé dans l’équipement automobile.  Ce filament est adapté pour l’impression de larges pièces et idéal pour des applications extérieures. En effet il ne se décolore pas face aux UV et résiste aux liquides, aux produits chimiques corrosifs ainsi qu’aux huiles et aux graisses.

 

apollox


 

titanx-285-blancLe TitanX lui est une version supérieure de l’ABS. Ses propriétés mécaniques modifiées lui permettent d’être plus solide et plus résistant aux chocs tout en étant plus facile à imprimer. Ces caractéristiques en font un filament optimisé pour une utilisation professionnelle.

Ces deux innovations du fabricant FormFutura permettent d’élargir le champs d’application de vos impressions 3D et de vos projets.

 


Ninjatek : Le Cheetah, nouvelle génération de filament flexible

Ce filcheetah-175mmament a été développé dans le but d’imprimer du filament flexible à une vitesse similaire au PLA ou à l’ABS sur une large gamme d’imprimantes 3D. Le pari est réussi par Ninjatek grâce au filament qu’est le Cheetah. C’est un fil souple de base TPU adapté à l’impression de pièces telles que des joints, des bouchons, des charnières, manchons ou pièces d’encliquetage. Il s’étire à 580% et résiste mieux à l’impact et l’abrasion que le PLA et l’ABS sans oublier sa résistance au fréon, au naphte, au pétrole et aux huiles ASTM. Il s’imprime entre 60 et 80 mm/s, néanmoins pour les premières couches il est conseillé de l’imprimer entre 30 et 40 mm/s. Comme toujours pour le flexible, l’impression avec extrudeur direct sera plus performante qu’en bowden.

 


bleu-175Fiberlogy : Haute température au programme

Fiberlogy est un fabricant européen  de filament pour imprimante 3D. L’objectif du fabricant est de proposer des filaments non disponibles sur le marché. Un seul mot d’ordre, l’innovation.

C’est dans cette optique qu’a été créé le filament HDPLA. Comme son nom l’indique ce filament est une base de PLA.

Le HDPLA présente une résistance semblable à l’ABS et peut être soumis à une température maximale de 120°C. Pour cela il faut procéder à la cristallisation de votre objet imprimé. Cela consiste à soumettre progressivement l’objet à une température de 80°C durant 15 minutes, au four ou en étuve. Cela confère à vos objets imprimés une température de fléchissement sous charge (HDT) de 144°C (température à laquelle l’objet perd la capacité de transférer la contrainte).

 


excel-evo-pla-blanc-175Voltivo : Un matériau, différentes caractéristiques

ExcelFil™ EVO est un filament développé par Voltivo, de base PLA il combine les caractéristiques de plusieurs matériaux.

En effet, il s’imprime comme du PLA et offre des propriétés proches de l’ABS. Il est aussi résistant à l’hydrolyse, c’est-à-dire qu’il résiste aux éléments et peut donc être utilisé en extérieur. Il possède aussi un profil de cristallisation qui lui permet d’éliminer la majorité des traces structurelles liées à son impression afin d’obtenir un rendu plus lisse et agréable.

 


A noter que pour la majorité des filaments présentés ci-dessus il est nécessaire d’utiliser des dispositifs d’aide à l’adhérence comme le Dimafix ou le Buildtak, rendez-vous sur filimprimante3d.fr pour de plus amples informations sur ces produits. N’hésitez pas à publier vos créations sur 3dsettings.net afin de partager votre expérience avec les autres utilisateurs.

Leave a Reply

  

  

  

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>